Monday, January 8, 2018

Cross-country skiing at Lac Leamy / Le ski de fond au lac Leamy




Over the holidays I managed to go cross-country skiing with my daughter at Lac Leamy near my home. Odd as it may seem, we followed my regular bike route over the Pont Noir and into the park. It isn't a manicured trail like those in the Gatineau Park but fortunately someone had gone before us and blazed a trail which made it a lot more easier to ski. At this time of year the park is very quiet. While returning we encountered four deer which were crossing our trail as well as some friends. Too bad that the weather has been extremely cold this last week or so (-40 C), which prevented me from returning.
Watercolour on Fabriano paper, 22 x 30 cm.

Pendant les vacances, j'ai réussi à faire du ski de fond avec ma fille au lac Leamy près de chez moi. C'était un peu bizarre que nous avons suivi ma piste cyclable régulière sur le Pont Noir et dans le parc. Le sentier n'est pas un sentier bien entretenu comme ceux du parc de la Gatineau mais, heureusement, quelqu'un nous a précédés et a tracé une piste qui a rendu le ski beaucoup plus facile. À cette période de l'année, le parc est très calme. En revenant nous avons rencontré quatre chevreuils qui traversaient notre sentier ainsi que quelques amis. Dommage que le temps ait été extrêmement froid cette dernière semaine (-40 C), ce qui m'a empêché de retourner.
Aquarelle sur papier Fabriano, 22 x 30 cm.


Skiing on the Pont Noir /Faire du ski de fond sur le Pont Noir
Lac Leamy Park / Le parc du Lac Leamy
Deer in park / Chevreuil au parc





Saturday, December 23, 2017

Centennial flame and ice rink on Parliament Hill / La flame du centenaire et la patinoire sur la Colline du Parlement



Besides the holiday lights, and the sound and light show on Parliament Hill, this year has included an extra item to celebrate the end of the 150th anniversary of Confederation. What could be more Canadian than an ice rink! Yes, right on Parliament Hill they have constructed a National Hockey League-sized ice rink with spectator seating and flood lights and even a zamboni to keep the ice in perfect condition. The rink was built and is operated in partnership with the NHL Ottawa Senators. Public skating is available until February 28 but you have to reserve your skate-time 48-hours ahead of time and there is security scanning.
In my sketch, you can also see the perpetual Centennial Flame which was lite on December 31, 1966 (and I can proudly say that I was there that night with my parents and family). Although I have a fondness for Parliament Hill, I think that this winter the site is particularly beautiful.
Watercolour with Micron pens in a Strathmore 500 series sketchbook, 25 x 17 cm.

Outre les lumières des Fêtes et le spectacle son et lumière sur la Colline du Parlement, cette année comprend un article supplémentaire pour célébrer la fin du 150e anniversaire de la Confédération. Quoi de plus canadien qu'une patinoire! Oui, sur la Colline du Parlement, ils ont construit une patinoire de la taille de la Ligue nationale de hockey avec des sièges pour spectateurs et des projecteurs et même un zamboni pour garder la glace en parfait état. La patinoire a été construite et est exploitée en partenariat avec les Sénateurs d'Ottawa de la LNH. Le patinage public est disponible jusqu'au 28 février, mais vous devez réserver votre temp de patinage 48 heures à l'avance et il y a un balayage de sécurité. 
Dans mon croquis, vous pouvez également voir la flamme perpétuelle du centenaire qui était allumée le 31 décembre 1966 (et je peux dire avec fierté que j'étais là cette nuit avec mes parents et ma famille). Bien que j'adore la colline du Parlement, je pense que cet hiver, le site est particulièrement beau. 
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 25 x 17 cm.


Friday, December 15, 2017

Baron Munchausen


I've always been interested in illustrating narratives and so I thought that it might be fun to create a short comic. The story I chose was one written by Rudolph Erich Raspe in 1785 which recounted the tall tales of a Baron Munchausen. (You might remember the hilarious 1988 movie by Terry Gilliam called The Adventures of Baron Munchausen. Wonderful film. And actually the story was based on a person by the same name who entertained his guests with exaggerated tales of his exploits as a soldier.)
Anyhow, in working on this small project I began by taking a text from Raspe's book and dividing it into segments which could be used in a narrative format. Then I did some very rough layouts to figure out how the story could unfold.
J'ai toujours été intéressé à illustrer les récits et j'ai donc pensé que cela pourrait être amusant de créer une courte bande dessinée. L'histoire que j'ai choisie était celle écrite par Rudolph Erich Raspe en 1785 qui racontait les grandes histoires d'un Baron Munchausen. (Vous vous souvenez peut-être du film hilarant de Terry Gilliam, intitulé The Adventures of Baron Munchausen, sorti en 1988. En fait, l'histoire était basée sur une personne du même nom qui divertissait ses invités avec des récits exagérés de ses exploits de soldat.)
Quoi qu'il en soit, en travaillant sur ce petit projet, j'ai commencé par prendre un texte du livre de Raspe et le diviser en segments qui pourraient être utilisés dans un format narratif. Ensuite, j'ai fait quelques mises en page très approximatives pour comprendre comment l'histoire pourrait se dérouler.



The next step was to do some research. I wanted to know whether any other artists had illustrated this story and how they did it. Much to my amazement there were many artists who illustrated the Baron over the centuries including Raspe himself, as well as Gustave Doré (1832-1883), Oskar Herrfurth (1862-1934), Albert Robida (1848-1926), Gottfied Franz, Svetlana Akateva, Ronald Searle (1920-2011), Leslie Wood (1920-1994) and a host of other renowned illustrators. It almost made me abandon my project, but I thought that I could learn from these other artists.

L'étape suivante consistait à faire des recherches. Je voulais savoir si d'autres artistes avaient illustré cette histoire et comment ils l'ont fait. À ma grande surprise, il y avait beaucoup d'artistes qui ont illustré le Baron au cours des siècles, y compris Raspe lui-même, ainsi que Gustave Doré (1832-1883), Oskar Herrfurth (1862-1934), Albert Robida (1848-1926), Gottfied Franz, Svetlana Akateva, Ronald Searle (1920-2011), Leslie Wood (1920-1994) et une foule d'autres illustrateurs de renom. Cela m'a presque fait abandonner mon projet, mais j'ai pensé que je pourrais apprendre de ces autres artistes.

Possibly Raspe
Gustave Doré

Oskar Herrfurth
Leslie Wood
Classics Illustrated
Albert Robida
Svetlana Akateva

So with watercolours and Micron pens, I drew my illustrations on a large sheet (36 x 51 cm) of hot pressed Arches paper and added my captions on the scanned images which I did in a freeware program called GIMP. While I was reasonably satisfied with my results, it gave me a lot of respect for all the illustrators of the Baron that preceded me, as well as for cartoonists who create graphic stories.

Ainsi, avec des aquarelles et des stylos Micron, j'ai dessiné mes illustrations sur une grande feuille (36 x 51 cm) de papier Arches grain satiné et j'ai ajouté mes légendes sur les images scannées que j'ai faites dans un programme freeware appelé GIMP. Même si j'étais raisonnablement satisfait de mes résultats, cela m'a donné beaucoup de respect pour tous les illustrateurs du Baron qui m'ont précédé, ainsi que pour les dessinateurs qui créent des histoires graphiques.






Sunday, December 10, 2017

Elizabeth



I made this watercolour painting of my granddaughter, Elizabeth, and her pet dog from a photo that someone took on a smart phone. I thought that the photo was particularly good - catching a great expression and pose of my young granddaughter from a good perspective. However, I took some liberties with my painting by removing a brick wall which was behind her and replacing it with a small garden of day lilies. I felt that this made a more interesting composition. 
Watercolour on Fabriano Artistico paper, 30 x 40 cm (12 x 16 inches).

J'ai fait cette peinture à l'aquarelle de ma petite-fille, Elizabeth, et de son chien à partir d'une photo que quelqu'un a prise sur un téléphone intelligent. Je pensais que la photo était particulièrement bonne - elle a attrapé une bonne expression et pose de ma petite-fille d'un bon point de vue. Cependant, j'ai pris quelques libertés avec ma peinture en enlevant un mur de briques qui était derrière elle et en le remplaçant par un petit jardin de lis de jour. J'ai senti que cela faisait une composition plus intéressante.
Aquarelle sur papier Fabriano Artistico, 30 x 40 cm (12 x 16 pouces).



Sunday, October 29, 2017

New bike bridge / Nouveau pont pour les vélos




This year, the old bridge across the Leamy Lake discharge creek in Gatineau has been replaced by a newer one-span structure for bikes and pedestrians (as of yet unnamed). Although I enjoyed using the old bridge (as painted in a previous posting - and which I erroneously described as crossing Brewery Creek), I guess that it was becoming dangerous as well as an eyesore. Some signs next to the bridge explain that it was built in the 1930s and, I guess, served its purpose. As you can see in my sketch, some of the old cement piers were left in the creek because they caused no environmental hazard and were a reminder of the past. Anyway, its great that the municipality is investing in the upkeep of our bike paths.
Watercolour with Micron pens in a Strathmore series 500 sketchbook, 26.5 x 19 cm (10.25 x 7.5 inches).

Cette année, le vieux pont traversant le ruisseau de décharge du lac Leamy à Gatineau a été remplacé par une nouvelle structure pour les vélos et les piétons (qui n'a pas encore été nommée). Bien que j'aie apprécié l'utilisation du vieux pont (tel que peint dans un précédent article - et que j'ai décrit à tort comme traversant le ruisseau de la Brasserie), je suppose que cela devenait dangereux aussi bien que laide. Certains panneaux près du pont expliquent qu'il a été construit dans les années 1930 et, je suppose, a servi son but. Comme vous pouvez le voir dans mon croquis, certaines des anciennes pilliers en beton ont été laissées dans le ruisseau parce qu'elles ne causeraient aucun danger pour l'environnement et étaient un bon souvenir du passé. Quoi qu'il en soit, c'est formidable que la municipalité investisse dans l'entretien de nos pistes cyclables.
Aquarelle avec des stylos Micron dans un carnet de croquis Strathmore série 500, 26,5 x 19 cm (10,25 x 7,5 pouces).



Monday, October 23, 2017

Ottawa skyline / L'horizon d'Ottawa




Recently on a bike ride, I stopped for a break at the Jacques Cartier Park to admire the view across the Ottawa River from Gatineau. After a while I began to sketch the scene in front of me but soon realized that I had drawn this same scene on a previous occasion, however from a different location with a different focus. Repeating a sketch really didn't bother me because I liked this scene and enjoyed the sort of meditative process of sketching it. In this sketch you can see a portion of the Rideau Falls (named by Samuel de Champlain in 1613), the original National Research Council building, and the old Ottawa City Hall with the embellishments that architect Moshe Safdie added in 1992-93.
Micron pen in a Moleskine sketchbook.

Récemment sur une balade à vélo, je me suis arrêté pour une pause au parc Jacques-Cartier pour admirer la vue sur la Rivière des Outaouais, de Gatineau. Au bout d'un moment, j'ai commencé à dessiner la scène devant moi mais je me suis vite rendu compte que j'avais dessiné cette même scène lors d'une précédente occasion, mais à partir d'un endroit différent avec un accent différent. La répétition d'un croquis vraiment ne me dérange pas parce que j'aimais cette scène et le processus méditatif de esquissant. Dans ce croquis, on peut voir une partie des chutes Rideau (nommées par Samuel de Champlain en 1613), l'édifice original du Conseil national de recherches et l'ancien hôtel de ville d'Ottawa avec les embellissements que l'architecte Moshe Safdie ajouta en 1992-1993.
Stylo Micron dans un carnet de croquis Moleskine.

Saturday, October 14, 2017

The bay in autumn / La baie en automne


This is another painting of the bay at our cottage. My last posting was of an image I created as seen from the end of my dock. This image is of a new path I just completed which goes to that dock. As you can see, most of the leaves have fallen from the trees and the landscape is changing rapidly. Most of the ferns and wildflowers have wilted. The frosts have not arrived yet, so the days are very pleasant around a campfire or sitting on the dock watching the ducks.
Watercolour in a Strathmore 500 series sketchbook, 27 x 19 cm (10.5 x 7.5 inches).

Ceci est une autre peinture de la baie à notre chalet. Ma dernière poste était d'une image que j'ai créée vue de la fin de mon quai. Cette image est d'un nouveau chemin que je viens de terminer qui va à ce quai. Comme vous pouvez le voir, la plupart des feuilles sont tombées des arbres et le paysage change rapidement. La plupart des fougères et des fleurs sauvages se sont fanées. Les gelées ne sont pas encore arrivées, donc les journées sont très agréables autour d'un feu de camp ou assis sur le quai en regardant les canards.
Aquarelle dans un carnet de croquis de la série Strathmore 500, 27 x 19 cm (10,5 x 7,5 pouces).

Tuesday, October 10, 2017

Light of the moon / La lumière de la lune




From my dock,
the pearlescent light of the moon 
drowned out the stars in its vicinity
and lit up a flock of clouds passing by
while shining on the water like diamonds.
That's how I can best describe this scene that I painted from a memory at the lake this last weekend. It was really enchanting.
Watercolour on Fabriano Studio paper, 23 x 30.5 cm (9 x 12 inches).

De mon quai,
la lumière de la lune
couvrait des étoiles à sa proximité
et liait une nuée de nuages qui passaient
et brillaient sur l'eau comme des diamants.
C'est ainsi que je peux décrire au mieux cette scène que j'ai peinturé à partir d'un souvenir au bord du lac cette dernière fin de semaine. C'était vraiment enchantant.
Aquarelle sur papier Fabriano Studio, 23 x 30,5 cm (9 x 12 pouces).

Saturday, September 30, 2017

Carp Fair horse show / Le spectacle de chevaux à la Foire de Carp




The Carp Fair (located west of Ottawa) was held last weekend while the weather was in the 30 C range. For a fall country fair, that was very hot (and with the humidex, the temperature was soaring to 39 C). Despite the heat, the fair was a great success. Plenty of people attended and there were a lot of things to see, including the horse show which I sketched. There were also other exhibits, games and rides for the young at heart.
Watercolour with Micron pen in a Strathmore 500 series sketchbook, 27 x 19 cm (10.5 x 7.5 inches).

La Foire de Carp (situé à l'ouest d'Ottawa) a eu lieu la fin de semaine dernière alors que le temps était dans la gamme de 30 C. Pour une foire de l'automne, c'était très chaud (et avec l'humidex, la température montait à 39 C). Malgré la chaleur, la foire a été un grand succès. Beaucoup de gens ont assisté et il y avait beaucoup de choses à voir, y compris le spectacle de chevaux que j'ai esquissé. Il y avait aussi d'autres expositions, des jeux et des manèges pour les jeunes de cœur.
Aquarelle avec stylo Micron dans un carnet de sketch Strathmore 500, 27 x 19 cm (10,5 x 7,5 pouces).






Monday, September 25, 2017

Lac Leamy in September / Le Lac Leamy en septembre

Here's another sketch of Lac Leamy (Gatineau, QC) during one of my recent bike rides. Like many of my sketches, I began it on site and completed it later during free moments that presented themselves over several days. The entire process may have taken a few hours; I certainly could have finished a formal 'painting' within the same timeframe. Which raises the question 'What is a sketch?' The usual answer is that its a rapidly executed freehand drawing not intended as a finished work. But this is only half true. Yes, some artists use sketches as exercises, and others use them as studies for more complicated works they are planning. But there are many artists that create fairly detailed drawings simply because they love sketches. A sketch is a form of art by itself whether it is in pencil, ballpoint pen, pen-and-ink, silverpoint, etc. Many giants of the art world have relished (and continue to relish) creating sketches. Take a look at some of the splendid examples below.
Micron pen in a Moleskine sketchbook.

Voici un autre croquis du Lac Leamy (Gatineau, QC) lors d'une de mes récentes promenades à vélo. Comme beaucoup de mes croquis, je l'ai commencé sur place et l'ai complété plus tard lors de moments libres qui se sont présentés pendant plusieurs jours. L'ensemble du processus a peut-être pris quelques heures; j'aurais certainement pu terminer une «peinture» formelle dans le même délai. Ce qui soulève la question «Qu'est-ce qu'un croquis?» La réponse habituelle c'est un dessin à main levée rapidement exécuté qui n'est pas un travail fini. Mais ce n'est que à moitié vrai. Oui, certains artistes utilisent des croquis comme des exercices, et d'autres les utilisent comme des études pour des travaux plus complexes qu'ils planifient. Mais il existe de nombreux artistes qui créent des dessins assez détaillés simplement parce qu'ils aiment les croquis. Un croquis est une forme d'art par elle-même, que ce soit au crayon, au stylo à bille, au stylo et à l'encre, au point argenté, etc. De nombreux géants du monde de l'art ont apprécié (et continuent à savourer) la création de croquis. Jetez un oeil à certains des exemples splendides ci-dessous.
Stylo Micron dans un carnet de croquis Moleskine.

Leonardo da Vinci - 1490 Study of a Woman
Rembrandt van Rijn - 1645 Landscape with a man sketching
 
Vincent van Gogh - 1888 View of Saintes-Maries with Church and Ramparts
Paul Heaston - 2014 Starbucks on North Wadsworth Denver
 
Ian Sidaway - 2017 Lincolns Inn Fields

Wednesday, September 20, 2017

Blue heron fishing / Héron bleu qui pêche



This is a small attempt I made at storytelling through painting. Admittedly, its not on the scale of War and Peace or a large graphic novel; its just a small narrative of a blue heron fishing in a marsh. Something that goes on fairly often but still worth recording.
Watercolour on Arches Aquarelle paper, 31.5 x 44.5 cm (12.5 x 17.5 inches).

Voici une petite tentative que j'ai faite à la narration à travers la peinture. Certes, ce n'est pas à l'échelle de la Guerre et de la paix ou d'un grand roman graphique; c'est juste un petit récit d'un héron bleu qui pêche dans un marais. Quelque chose qui se passe assez souvent, mais qui méritent d'être enregistrés.
Aquarelle sur papier Arches Aquarelle, 31,5 x 44,5 cm (12,5 x 17,5 pouces).


Detail 15 x 17 cm

Tuesday, September 12, 2017

Les Champs de rêves, St Lazare


Most of the botanical gardens that I've visited are the product of large public or private organizations with a large staff of permanent or volunteer employees. How then can a small group design, plant and maintain a large garden open to the public over several months each year? But this is exactly what one landscape nursery near Montreal has accomplished. The Champs de Rêves in St. Lazare is an interesting garden that you can explore for an hour or so. When I visited in late August, a large variety of flowers - like lilies, hostas, and echinacea - were in bloom as well as a field of Russian sage (alas the lavender was finished by then). There were also plenty of mosaic-culture sculptures composed of carefully selected plants, a maze (though they called it a labyrinth), and other attractions like the arch composed of cake-shaped logs that I've sketched. I certainly admire the tenacity of a local landscape nursery to have maintained such a garden. Hopefully a well-known adage will be realised: 'If you build it they will come'.
Watercolour with Micron pens in a Strathmore 500 series sketchbook, 26 x 17 cm (10.25 x 6.75 inches).

La plupart des jardins botaniques que j'ai visité sont le produit de grandes organisations publiques ou privées avec un grand nombre d'employés permanents ou bénévoles. Comment un petit groupe peut-il concevoir, planter et entretenir un grand jardin ouvert au public sur plusieurs mois chaque année? Mais c'est exactement ce qu'une pépinière de paysage près de Montréal a accompli. Les Champs de Rêves à St. Lazare est un jardin intéressant que vous pouvez explorer pendant une heure environ. Lorsque je l'ai visité à la fin d'août, une grande variété de fleurs - comme les lis, les hostas et l'échinacée - étaient en fleurs, ainsi qu'un champ de sauge russe (hélas, la lavande était fini). Il y avait aussi beaucoup de sculptures de la culture de la mosaïque composées de plantes soigneusement sélectionnées, d'un labyrinthe, et d'autres attractions comme l'arc composé de bûches en forme de galettes que j'ai esquissées. J'admire certainement la ténacité d'une paysagiste locale pour avoir gardé un tel jardin. Espérons qu'un adage bien connu sera réalisé: «Si vous le construisez, ils viendront». 
Aquarelle avec stylos Micron dans un carnet de croquis Strathmore série 500, 26 x 17 cm (10,25 x 6,75 pouces).




Sunday, September 3, 2017

Montreal Botanic Garden / Le jardin botanique de Montréal


The Montreal Botanic Garden is spread over a large 75 hectare space next to the Olympic Stadium, the Biodome and the Planetarium. Its immense size permits it to hold a large greenhouse, an arboretum, several exhibition gardens, as well as ponds and special gardens (First Nations, Japanese, Chinese, Alpin, etc.). You can happily get lost in its beautiful surroundings for several hours (which is what my wife and I did one day this summer). The scene I drew is of one of the pergolas in the exhibition gardens.
Watercolour with Micron pens in a Strathmore 500 series sketchbook, 26 x 19 cm (10.5 x 7.5 inches).

Le jardin botanique de Montréal est réparti sur un grand espace de 75 hectares à côté du stade olympique, du biodôme et du planétarium. Sa taille immense lui permet de tenir une grande serre, un arboretum, plusieurs jardins d'exposition, ainsi que des étangs et des jardins spéciaux (Premières Nations, Japonais, Chinois, Alpin, etc.). Vous pouvez vous perdre dans ses beaux environnements pendant plusieurs heures (ce que ma femme et moi avons fait un jour cet été). La scène que j'ai dessinée est l'une des pergolas dans les jardins d'exposition.
Aquarelle avec stylos Micron dans un carnet de sketch Strathmore 500, 26 x 19 cm (10,5 x 7,5 pouces).